Sélectionner une page

REPRÉSENTATIONS SCOLAIRES saison 2022-2023
au Théâtre des 4 Mains

FRONTERA

par le Projet Cryotopsie et le Théâtre des 4 Mains

Création

  • Jeudi 6 octobre 2022 à 10h et 13h45
  • Vendredi 7 octobre 2022 à 10h et 13h45

Pour les 5e, 6e primaires 1e, 2e secondaires

Le projet « FRONTERA » est né d’une rencontre : celle de nos deux compagnies avec un demandeur d’asile irakien, Mohammed Al Mafrachi. Cet homme de 35 ans, arrivé d’Irak en Belgique il y a 7 ans, nous fascine par son énergie vitale malgré les refus d’asile répétés. Aujourd’hui, Mohammed parle à la fois le français et le néerlandais. Par la découverte du théâtre, en atelier d’abord, puis en tant que professionnel, il a trouvé un sens à sa vie, même « sans papiers ».
Notre spectacle est né d’une réflexion sur l’absurdité de ce refus d’asile et sur l’injustice de cette situation. Rassemblant autour de lui sur le plateau trois comédien·ne·s belges venant des deux côtés de notre frontière linguistique, nous aborderons par le théâtre d’objets la question des frontières, leur origine, et la folie de leur déploiement dans le monde de 2021. Nous qui passons des frontières sans même y penser, réalisons-nous l’injustice que cela représente pour d’autres qui y meurent chaque jour ?
Avec humour, naviguant entre univers décalé et réalisme, le spectacle tente de dépeindre le système mondial actuel tout en racontant, de manière détournée et collective, l’histoire de Mohammed. Le spectacle se veut humaniste : n’amenant ni solutions ni messages, il a pour but d’éveiller le jeune public à une réflexion sur l’essence même des frontières.
L’intérêt d’un tel spectacle ? Si nous avons choisi de travailler avec, et à partir de, l’histoire de Mohammed, c’est aussi parce qu’il nous paraît important que le jeune public puisse sortir les “migrants” de leur anonymat, leur donner un visage et une voix, les rencontrer, voir à quel point ces personnes peuvent s’intégrer et être porteuses pour notre société
En plus d’amener les enfants à se poser des questions sur les frontières et ce qu’elles représentent, il nous paraît crucial aussi que les enfants belges d’origines diverses puissent voir sur un plateau de théâtre des comédien·ne·s issu·e·s de la diversité, des personnes d’origine arabe ou africaine, prêt·e·s à témoigner de leur parcours. Ce spectacle, nous le rêvons comme une rencontre, c’est pourquoi nous mettrons l’accent sur les bords de scène après chaque représentation, comme réel prolongement du spectacle.

Note d’intention :
Nouvelle création !!!
Ce projet est la suite du spectacle « Frontières » créé dans le cadre de nos ateliers théâtre. Ce spectacle, sous forme de conférence multilingue, traitait du partage arbitraire des frontières dans le monde et des injustices qui en découlent. Sujet passionnant qui nous semble intéressant et primordial d’aborder sous une forme théâtrale à hauteur d’enfant.
L’histoire sera racontée en théâtre d’objets et portée par 4 comédien.ne.s aux origines, univers, langages différents. C’est un spectacle engagé qui questionne le spectateur dans ses rapports aux autres. C’est quoi une bonne place ? Existe-elle vraiment ? Si je me sens dans une position favorable, comment je me comporte avec les autres ? Ai-je envie de les aider ou d’en profiter ? Si la tangente s’inverse, comment je réagis ?
Après une crise comme nous venons d’en connaître une, où justement les frontières sont redevenues matérielles et concrètes, ce sujet prend tout son sens.

www.cryotopsie.be
www.4mains.be

TIMBULLES

par le Collectif H2Oz

  • Vendredi 14 octobre 2022 à 10h et 13h45

Pour les 3e maternelles, 1e, 2e et 3e primaires

Un Spectacle visuel et poétique qui invite à la rêverie

Entouré de sa grand-mère Mamy-Alice et de la sœur de celle-ci, Tatie Zou, Tim se découvre une passion : faire des bulles…
Grâce à ces deux femmes créatives et aimantes, on le voit s’épanouir dans un univers musical, poétique et pictural.
“Invisible” au milieu de sa classe, arrivera-t-il à prendre sa place ?

www.oz-asbl.be

 

TIÉBÉLÉ

par la compagnie de LA GUIMBARDE

  • Le jeudi 17 novembre 2022 à 9h et 11h
  • Le vendredi 18 novembre 2022 à 9h et 11h

Pour les accueils, 1e, 2e maternelles

Sur le toit d’une maison Kasséna, une jeune femme mêle l’argile et l’eau, patouille, gribouille, explore le chemin des premières traces.

En se réappropriant ces gestes ancestraux, elle remet ses pas dans ceux des tout-petits qui jouent dans la terre. À ses côtés, une femme l’accompagne de sa voix au doux son du N’goni. Ensemble, elles ébauchent les traits qui égayeront plus tard les murs de leurs maisons. Et voyagent au plus près des racines de l’humanité.

Tiébélé fait écho aux magnifiques empreintes laissées sur leurs maisons par les femmes d’un village du Burkina Faso. C’est un spectacle qui allie plastique et poésie. Terre et chant. Matière organique et matériau sensible. Une création qui relie les gestes de ces femmes africaines aux premières traces laissées par les tout-petits.

Notre avis :

Une comédienne belge, une comédienne Burkinabé, le mélange des cultures et un plongeon en Afrique, un plongeon aussi au cœur de nos racines.

Ce spectacle mélange art plastique, musique, chant, théâtre.  Peinture en direct, jeu avec les matières et toutes les couleurs qui rappellent les éléments.

www.laguimbarde.be

 

 

KOSMOS
par les compagnies Ceux qui marchent, Entre Chiens et Loups et Pan! (La Compagnie)

  • Le vendredi 13 janvier 2023 à 10h et 13h45

Pour les 3e et 4e primaires

Au commencement, il n’y a rien. Presque rien. Une table vide et deux comédiennes en combinaison de travail. Elles nous questionnent…

On est là. Et vous aussi vous êtes là. Mais avant ? Avant ce matin, avant l’école, avant le ventre de votre maman, avant les dinosaures, avant la vie…. Il y avait quoi ? D’où vient-on ?! C’est qui le premier Homme ? D’ailleurs, pourquoi on dit toujours un homme ? Les premiers, c’étaient forcément un homme ET une femme, non ? Et la terre sur laquelle nous vivons et le ciel qui nous entoure, qui les a fabriqués ? Qu’y avait-il quand il n’y avait rien ?

Le spectacle nous plonge dans ce vertige ancestral, ces questions dont personne ne peut jurer avoir la bonne réponse, ces questions qui nous occupent depuis que l’Homme a levé la tête vers les étoiles…

Depuis la nuit des temps, nous nous regroupons autour de feux, dans des églises, dans des cafés, dans des laboratoires, dans des théâtres pour nous poser ces questions. Et depuis toujours, l’Homme, sans réponse, invente des histoires…

Dans la nôtre, les deux comédiennes, avec humour et à l’aide d’une multitude d’objets, nous racontent une histoire très vieille qui nous vient des Grecs anciens. Elles racontent comment du chaos est née Gaïa, la terre, et comment celle-ci a engendré le ciel, les montagnes, les rivières et même les chips ! Puis comment son fils, Cronos, a mangé cinq de ses enfants et comment le petit dernier, Zeus, s’est échappé et a fait vomir son père pour libérer ses frères et sœurs. Comment cette fratrie de dieux complètement fous s’est construit ensuite un palais incroyable en nuages. Comment ils y font la fête toute la journée. Et comment ces dieux, qui pouvaient avoir tout ce qu’ils voulaient, ont fini par s’ennuyer. Alors pour s’amuser, ils ont créé des humains, nous !

Cette histoire n’est pas vraie, non. Mais alors à quoi sert-elle ? Peut-être existe-t-elle simplement parce que nous sommes une espèce fabulatrice, comme le disait Nancy Huston. Une espèce qui se relie par ses récits, sa poésie, ses rêves. Une espèce qui, pour exister, a besoin de se raconter. Et c’est là sans doute la force du récit.

Au-delà de raconter une version de la création du monde, mêlant le mythologique, le scientifique,

l’historique, l’astronomique et le poétique, ce spectacle, avec humour et décalage, nous questionne sur ce qui nous relie. 

Notre avis :

C’est l’histoire du BIG BANG ! D’où on vient qui on est, les 2 comédiennes se questionnent et nous questionnent.  Le public fait partie du spectacle, les interactions fusent, le jeu est inventif et dynamique.  Les situations jouées en théâtre d’objets sont très drôles et cocasses.

Un spectacle moderne et hyper créatif qui invite les enfants à raconter à leur tour…

ET TOI TU MÊME ?

par la compagnie Mélancolie Motte

  • Le 27 janvier 2023 à 13h45

Pour les 5e et 6e primaires

Histoires pour rêver à l’égalité…
Une fois par mois depuis la naissance d’Aurore, Marie et René offrent dans leur bar un coup à boire en échange d’une histoire. Ils espèrent qu’un jour quelqu’un racontera trois mensonges qui soient également … trois vérités ! Aurore sent qu’on lui cache quelque chose d’important. Que son destin est mystérieusement lié à un étrange chaudron d’or qui se tient dans la cheminée. Mais quel est donc ce secret qui ronge ses parents ? Pourquoi le fait d’être née fille les angoisse tellement ? …
Et puis il y a ce chasseur : un client du bistrot bien perturbant, qui clame constamment face à l’assemblée qu’une femme n’est pas l’égale d’un homme. Aurore et ses parents tenteront de lui prouver le contraire. Sans succès. Jusqu’à ce que la nature – sa nature – en décide autrement pour lui … Sera-t’il finalement la clef de l’énigme qui lèvera la malédiction du chaudron ? …

Notre avis :

Des histoires pour rêver d’égalité, qui déstabilisent les idées préconçues sur les hommes et les femmes, décloisonnent les genres et nous aident surtout à accepter nos parts féminine et masculine, afin de nous rendre plus entiers.

www.melancolie.org

ZIPPI

par le Theater FroeFroe

  • Jeudi 9 mars 2023 à 10h et 13h45
  • Vendredi 10 mars 2023 à 10h et 13h45

Pour 2e et 3e maternelles et 1e primaires

Un spectacle pour jeune et petit public.
Cette performance est inspirée du livre primé “Avez-vous vu un éléphant “de David Barrow.
Un garçon joue à cache-cache, tout seul.
Ce n’est pas très pratique car il ne se retrouve jamais.
Un jour sa cachette se met à frissonner et à trembler, à grogner et à vivre, à grandir et à parler… ! C’est ainsi que le garçon rencontre un éléphant qui veut vraiment jouer à cache-cache.
Le garçon ne comprend pas.
Les éléphants ne peuvent pas se cacher, ils sont trop gros, tout simplement.
Mais les préjugés peuvent être tellement mauvais !
Quand voyez-vous vraiment quelqu’un debout ? À quel point les amis peuvent-ils être différents ?
Des questions philosophiques auxquelles ce spectacle préscolaire apporte une réponse hilarante.

Notre avis :

On est très heureux de retrouver l’univers complètement déjanté du théâtre FroeFroe (Anvers). Leurs spectacles sont toujours remplis d’un humour décalé et croustillant à hauteur, ici, des plus petits ! On a hâte de découvrir !  Souvenez-vous, nous avons mené deux créations avec cette compagnie : « AVAAR » et « POUPETTE IN BRUXELLES »

www.froefroe.be

PINOCCHIO LE KIKIRGA

par le Théâtre des 4 Mains et le Théâtre Soleil de Ouagadougou (Burkina-Faso)

  • Mercredi 17 mai 2023 à 10h
  • Vendredi 19 mai 2023 à 10h et 13h45

Pour les 1e, 2e, 3e, 4e, 5e et 6e primaires

Pinocchio le Kikirga est né de la rencontre entre le Théâtre des 4 Mains et le Théâtre Soleil de Ouagadougou, une compagnie qui travaille petit à petit à l’émergence du théâtre jeune public en Afrique de l’Ouest, pour une version à l’africaine de Pinocchio, créée à Ouagadougou et finalisée à Beauvechain.

C’est un spectacle joyeux, musical, dansant et coloré, qui se permet de jongler avec les cartes de ce conte que tout le monde connaît ou croit connaître, qui raconte l’histoire de cet enfant marionnette imparfait, plein de faiblesses mais terriblement attachant, qui se fait manipuler par tous ceux qu’il rencontre.

Conté par la grillote Koné, accompagné musicalement par deux musiciens-chanteurs burkinabés, joué par des comédiens africains et belges et des marionnettes de toutes tailles, il nous emporte en Afrique de l’Ouest avec un regard critique sur le monde actuel et la façon dont il se partage entre les peuples.

De grandes figures de l’imaginaire de l’Afrique de l’ouest y sont intégrées, telles que Mamiwata, Siapopo et Guiro, Bala le Mignon et d’autres personnages plus réels tels qu’un passeur lybien, tissant de nombreux liens avec le fonctionnement de la société africaine d’aujourd’hui.

Notre avis :

Les thèmes de Pinocchio, presque banalisés pour les européens, prennent en Afrique une toute nouvelle tournure : la pauvreté qui correspond à une réalité de la majorité de la population, la chance de pouvoir aller en classe, le pays des jouets qui en Afrique devient pays de l’argent, des richesses, des grosses voitures, l’Eldorado européen tournant en boucle sur les télévisions jusqu’au fond des plus pauvres quartiers africains…

A travers le texte très ludique de la pièce, à travers ce parcours plein d’embûches, sont données à l’enfant des clés essentielles pour grandir et se socialiser, en Afrique comme en Europe.

Ce spectacle permet aux enfants de porter un regard critique sur le monde et la façon dont il fonctionne. 

En plus de ce questionnement, les enfants vont plonger dans l’univers Africain : une ambiance chaude et festive au rythme du balafon et du djembé. Un spectacle voyage !!!

www.4mains.be

Théâtre des 4 Mains