Contactez-nous +32 (0)10 86 07 31

Samedi 5 mars 2016
A 20h30
LA PETITE FILLE AUX ALLUMETTES
PAN ! La Compagnie
Coup de foudre de la presse et Prix de la Ministre de l’Enseignement fondamental Joëlle MILQUET aux Rencontres de théâtre jeune public en août 2014
Théâtre pour tous à partir de 8 ans
Rien n’est édulcoré  du triste conte original mais l’humour bouscule, la tendresse renverse, et les enfants en réécrivent la fin… un petit bijou d’inventivité.
Avec l’histoire la plus triste de tous les contes d’Andersen, Pan ! La Compagnie réussit à créer une pièce solaire. On voudrait la mettre entre les mains de tous les enfants, les laisser se perdre dans cette fable sur la pauvreté et l’exclusion, déployée avec un humour salvateur, un jeu ludique qui la sauve de tout désespoir et didactisme larmoyant !
Soudainement plongée dans la misère, une famille se réfugie dans un camping-car pour y passer l’hiver. Alors que la mère est malade, le père envoie la petite fille dans la nuit froide chercher une allumette.
Vêtus de chauds manteaux et de bonnets de laine, quatre comédiens prennent la narration à bras-le-corps, interprétant une myriade de personnages. Ils interprètent tout, les villageois égoïstes mais aussi les éléments du décor, de la forêt menaçante au sapin de Noël enguirlandé, jusqu’à la dinde crépitant au four au milieu des patates rôties… On rit de leurs gesticulations burlesques, mais on n’en garde pas moins la gorge serrée de voir la petite fille rester sur le seuil des réjouissances festives, écartée de toute cette chaleur sylvestre, avant de s’éteindre dans la nuit gelée.
On entend alors des voix d’enfants imaginer d’autres fins possibles à ce terrible épilogue…
L’auteur et metteur en scène Julie Annen donne à cette fable espiègle une couleur plus politique, pour ouvrir les yeux sur une pauvreté qui n’épargne pas les pays dits « riches » et reste encore largement taboue.
Presse
Aborder le repli sur soi et la misère en restant ainsi lumineux et saugrenu, conter une histoire à mains nues, déshabiller nos cœurs tout en les réchauffant, voilà juste un théâtre jeune public comme on l’adore.
Le Soir, Catherine Makereel, août 2014
Distribution
Auteur et metteur en scène : Julie Annen – Avec : Salvatore Orlando, Peter Palasthy, Mathieu Ziegler, Viviane Thiebaud –  Scénographie : Prunelle Rulens – Musique sonore et création son : Michel Zürcher – Eclairages : Christophe Pitoiset – Décors : Marc Defrise – Régie : Mathieu Kaempfer – Voix Off : Elio Tarradellas
En coproduction avec le Petit Théâtre de Lausanne, le Théâtre AmStramGram de Genève et le Théâtre de la Montagne Magique de Bruxelles
Lieu de la représentation : Théâtre des 4 Mains, 103 rue Longue, 1320 Beauvechain (La Bruyère)
Prix des places : Adultes : 12€ (15€ le jour même) – Moins de 14 ans : 8€ (11€) – Etudiants, seniors, demandeurs d’emploi : 10€ – Article 27 : 1,25 €
Réservations au Centre culturel de la vallée de la Néthen : 010/86.64 04 –reservations@ccvn.be
Propulsed by Wordpress & Be Quiet.