Contactez-nous +32 (0)10 86 07 31

Renart le renard - 1990
Renart le renard
by admin   |  in 1985-1995, Renart le renard   |   August 26th, 2012
Renart le renard – Création 1990
Coup de cœur aux Rencontres-Sélection à Huy.
Spectacle de marionnettes d’après le « Roman de Renart »
Il y a très longtemps, on appelait les renards des goupils…Renart n’était que le prénom de l’un d’eux : le plus malin de tous… Il était si futé que ses démêlés avec les hommes et les bêtes restèrent dans toutes les mémoires. C’est ainsi que l’on appela les goupils issus de sa descendance par son nom : les renards
Équipe de création
Adaptation : Benoît de Leu.
Mise en scène : Jean et Suzon Gérardy assistés de Marie-Odile Dupuis.
Scénographie et réalisation des toiles de fond : Jean-Claude De Bemels.
Décors : Yves Chomez et l’équipe des 4 Mains.
Marionnettes : Jean-Christophe Lefèvre et l’équipe des 4 Mains.
Musique originale : Jean-Christophe Lefèvre.
Comédiens manipulateurs : Michel Venture, J.-Ch Lefèvre, Benoit de Leu de Cecil.
Photos : Danièle Pierre.
Presse
« …Dans leur superbe castelet de feuilles, trois manipulateurs virtuoses animent avec brio les mésaventures les plus connues du rusé coquin, interprétées par de somptueuses marionnettes à gaines. L’ampleur et la beauté des paysages, “peints“ à l’ordinateur, nimbe le spectacle d’une esthétique qui laisse pantois. »
La libre Belgique – Marianne Vanhecke.
« Le théâtre des 4 Mains présente dans un grand castelet feuillu, de superbes marionnettes. Poils et plumes, tissus et laines, paille et pierre, les matières s’associent pour le plaisir des yeux… Coup de cœur de la presse au festival de Huy, “Renart le renard“ donne aux plus jeunes un aperçu intéressant du grand récit moyenâgeux. »
Le Courrier de l’Escaut – Françoise Lison
« Des premières notes musicales à l’épique combat du Loup et du Renart, cette série d’historiettes tient en haleine adultes comme enfants, mêlant le rire, le suspens, l’horreur et la tendresse dans un habile mélange tout à fait convaincant. La dern ière scène du combat se déroulant dans la plus parfaite hystérie du côté des jeunes spectateurs, ce sont à chaque fois des salves d’applaudissements qui saluent à la fin, et la victoire de Renart, et le fabuleux exploit de l’équipe des “4 Mains“ ».
Le Progrès – Laurent Balandras.
« …Their animal puppets were gloriously coloured and detailed with vivd faces and expressive tails. The human puppets by contrast were smurf-faced grotesques. The result was a series of beautiful vignettes, like leafing through a Book of Hours. Madame Reynart with russet puppet cubs in a Breughel-like greenwood was a particularly memorable scene.
Children aren’t necesseraly interested in prettiness, of course. But they were drawn by the romping story and the fantasy of licenced wickedness. When Reynart and the Wolf squared up for their final duel, the crowd roared partisan encouragement, proving that there is life in stuffed actors yet.
The Scotsman –Juin 91.
Propulsed by Wordpress & Be Quiet.